Actualités, Non classé

Jeudi 24 octobre 2019 à Grenoble: Procès en Appel de Pierre, condamné en première instance à 3 mois de prison pour avoir aidé des personnes en détresse en montagne. Jeudi 21 Novembre: Pierre est relaxé!

Après le rassemblement du 24 octobre devant la Cours d’appel de Grenoble pour défendre Pierre cimadien et maraudeur, le délibéré est tombé à 14h ce jeudi 21 Novembre!!
Pierre est relaxé. LaCimade s’associe à la joie de Pierre devant ce qui est plus qu’une bonne nouvelle, une VICTOIRE: Pierre a été relaxé par la Cour d‘appel de Grenoble cet après-midi!
Oui la justice a reconnu la dimension humanitaire de son geste et qu’en aucune façon il n’avait fait obstruction à l’intervention de la police. Ce résultat atteste que dans le cas de Pierre, la Police a pu dresser des PV inexacts voire faux. La stratégie d’intimidation et de poursuite des solidaires dans les montagnes n’aura pas le dernier mot, la solidarité en montagne n’est pas négociable. Ensemble continuons à défendre les exilé.s ; car la neige ou le froid ne s’arrêtent pas et les maraudes sont essentielles. Cette victoire est l’occasion de rappeler notre Rdv du 4 décembre aux frontières intérieures de la France (Hendaye, Calais, Menton et Briançon) pour demander la création d’une commission d’enquête aux frontières intérieures pour le respect des droits des personnes exilées.

APPEL AU SOUTIEN DES MARAUDEURS POURSUIVIS EN JUSTICE
Je m’appelle Pierre, condamné en première instance à 3 mois de prison pour avoir aidé des
personnes en détresse en montagne
Pourquoi suis-je poursuivi en justice ?
Pour ceux qui me connaissent, j’ai toujours été sensible aux difficultés qu’un être humain peut rencontrer : handicap, détresse, différences… Modestement, je propose mon aide dans ces situations, préparant des repas chauds pour des associations d’aide aux SDF, pilotant des
personnes handicapées sur les pistes de ski.
J’habite dans le Briançonnais, territoire de montagne frontalier avec l’Italie. Mes métiers sont
l’accueil et l’accompagnement en montagne. Je tâche de les accomplir du mieux que je peux. Ils m’ouvrent à l’autre.
C’est pour ces raisons que naturellement quand des personnes en exil ont frappé à nos portes, j’ai ouvert la mienne. Protéger et mettre à l’abri est la moindre des choses à faire et je participe à ce qu’on appelle des maraudes, afin de prévenir les accidents encourus par des êtres humains vulnérables, venus chercher protection chez nous. Il n’est pas acceptable que des personnes perdent la vie en tentant d’échapper à la police qui les refoule systématiquement en Italie. C’est pourtant ce qui s’est déjà produit. Depuis 2015 des dizaines de personnes n’ont trouvé que la mort en tenant de franchir la frontière entre l’Italie et la France. D’autres sont handicapées à vie.
Lors de ces maraudes j’ai découvert combien la loi n’était pas respectée par les personnes en
charge de la faire appliquer : le 06 janvier 2018, alors que je portais secours à 4 personnes par
-10° dans la neige dans le village de Montgenèvre, la Police aux frontières m’a interpellé. Je n’ai pu qu’assister impuissant aux arrestations des personnes exilés, mais la police déclare que je les ai aidé à s’échapper. Les faits ont été entièrement filmés et j’ai donc la preuve que cette déclaration est purement mensongère.
Le 24 octobre, je passerai devant la Cour d’appel de Grenoble pour que la justice soit rétablie.
Ce qui m’a conduit devant un tribunal, c’est un abus de pouvoir de la police à l’encontre des
personnes exilées, ce sont les fausses déclarations de policiers censés représenter la loi,
c’est la volonté de faire un exemple de mon cas pour instaurer la peur… la peur d’aider l’autre, la peur de la solidarité.
En première instance à Gap, la justice a refusé de considérer les preuves de ces mensonges et a délibérément ignoré les éléments apportés pour ma défense.
Dans ce climat d’intimidation et d’arbitraire, c’est la solidarité qui est attaquée, c’est la fraternité qui est menacée. Nous sommes tous en danger.
C’est pourquoi j’appelle votre soutien, pour moi, pour toutes les personnes démunies devant
cette non-justice, pour les personnes en exil que vous avez rencontrées sur votre chemin et qui vous ont montré leur propre humanité, pour toutes les personnes que vous croiserez.
Merci.
Pierre,
avec le soutien des personnes morales et physiques suivantes :
– Comité de soutien des 3+4+3+… de Briançon (Article 1er, Attac 05, Le Cesai, CGT 05, Chemins Pluriels, Chez Marcel, CHUM, Collectif Maraudes, Comité de soutien aux 3+4 Genève, Comité de soutien aux 3+4 Marseille, Les Croquignards, Ensemble 05, La Fanfare Invisible, Icare 05, NO THT 05, PCF 05, Refuges Solidaires, Réseau hospitalité 05, Sud Education 05, Les Tabliers Volants, Tous Migrants, Union Syndicale Solidaires 05)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s