Actualités

Non classé

14 Novembre 2019: Aminata témoigne de son parcours au Lycée horticole de la Tour du pin.

Le 14 nov 2019, à l’invitation de Patricia, leur professeure, 20 élèves de seconde pro ont rencontré 4 bénévoles de notre association.
Après une présentation par Jean-Pierre, Myriam, Laurence, de notre association et de la situation des migrants et réfugiés dans le monde, c’est Aminata qui a témoigné de son parcours, puis répondu aux questions des élèves.

A partir de son témoignage, la professeure leur a demandé de l’illustrer sous forme de BD.
Le témoignage a été découpé en 5 parties. Chaque élève a choisi sa partie.

Le résultat est magnifique! très parlant et touchant.
(même si les aléas du confinement de mars et l’enseignement à distance ont fait que seulement 4 parties sur 5 du témoignage ont pu être illustrées.

Episode 1: Le départ, par Stella
par Chloé
Episode 3: Côte d’Ivoire > Portugal > Paris par Damien
Episode 3 par José
Episode 3 par Manon
Episode 4: la demande d’asile à Paris par Kassandra
Episode 4 par Lisa
Episode 5 La Tour du Pin par Laurine
Episode 5 par Lindsey
Non classé

Refus d’assistance médicale et juridique aux personnes exilées enfermées à la frontière franco-italienne : le tribunal administratif de Nice sanctionne l’Etat

Anafé - Association nationale d'assistance aux frontières pour les étrangers
lire l’article sur le site http://www.anafe.org/spip.php?article584

Le 15 septembre 2020, des représentantes de l’Anafé et de Médecins du Monde se sont présentées aux locaux de la PAF de Menton afin d’apporter assistance juridique et médicale aux personnes y étant enfermées. Au prétexte d’une « mise à l’abri » de ces personnes, l’accès leur a été refusé par la PAF de Menton puis par la préfecture des Alpes-Maritimes.

Saisi de ce refus d’accès, le tribunal administratif de Nice s’est prononcé sur cette pratique de privation de liberté à la frontière franco-italienne, organisée par l’Etat français.

Reconnaissant que « quotidiennement, de nombreuses personnes sont retenues dans ces locaux munis de système de fermeture et de surveillance vidéo, dans des conditions précaires, pour de nombreuses heures, notamment la nuit lorsque le poste de police italien est fermé, qu’elles sont mises dans l’impossibilité de partir librement de ces locaux et d’obtenir au cours de la période de « maintien » une assistance médicale, juridique ou administrative d’associations », la juge des référés ordonne la suspension du refus d’accès opposés aux associations et enjoint la préfecture des Alpes-Maritimes à l’examiner de nouveau, dans un délai 30 jours.

Le tribunal administratif de Nice vient ainsi ouvrir une nouvelle voie à la condamnation et à la sanction des pratiques illégales de l’administration française à la frontière franco-italienne.

Non classé

2 nouvelles familles installées…mais pas sur les VDD…

Les deux familles réfugiées, du Nigéria et du Kosovo, que nous pensions accueillir sur le secteur de La Tour du Pin après leur sortie du Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile de Pont de Chéruy, se sont vu proposer des logements sur la CAPI.
Comme nous nous y étions engagés, nous les avons aidées pour leur emménagement, mais nous ne pourrons pas les accompagner sur la durée car ce n’est pas sur notre secteur, et cela nécessiterait trop de déplacements…

le 14 Octobre, Joy, et son petit garçon Marveillous, se sont installés dans leur appartement de Bourgoin-Jallieu. Avec Francis, Jean-Pierre, Marie-Claude membres de l’association, et Yasin, jeune réfugié accueilli dans le cadre de la boucle JRS, nous les avons aidé à monter (sur 4 étages sans ascenseur !) leur mobilier fourni par Emmaüs Bourgoin.

Et le 28 Octobre, Ce sont Luhta, avec ses deux enfants, qui ont emménagés dans leur joli appartement au centre de La Verpillère. Nous étions bien nombreux: Alain, Joseph, Gilles, Richard, Francis, Yasin, Lamine ,Jean-¨Pierre, Marie-Claude,
Cette fois-ci, les meubles étaient ceux que des sympathisants nous avaient donnés et que nous stockions dans notre local.

Non classé

Plus de 20000 migrants morts en Méditerrannée…

« J’ai perdu mon bébé ». L’ONG @openarms_fund – avec le seul bateau de sauvetage encore en activité en Méditerranée- vient de porter secours à 263 personnes qui tenaient de gagner l’Europe.
5 adultes et le bébé de 6 mois sont morts. Insoutenable scène.


La barre des 20 000 migrants morts en Méditerranée depuis 2014 a été franchie en février, d’après l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), une agence de l’Organisation des Nations unies (ONU).
Hier, 11 Novembre, 400 nouvelles noyades…

Non classé

Biennale « TRACES » 2020

La Biennale Traces a bien démarré avec plus de 350 personnes à la soirée d’ouverture. Merci aux Subs, de leur accueil et de l’organisation, à tous les nombreux partenaires impliqués et bien sûr aux participants et participantes. Toutes les premières soirées étaient également complètes ce week-end. N’oubliez donc pas de réserver lorsque vous souhaitez participer à un rendez vous du réseau Traces, merci !

Cette 2e SEMAINE DE LA BIENNALE TRACES sera marquée par :

– Deux grandes rencontres littéraires : ce soir à La Villa Gillet (Lyon) et samedi à Saint-Étienne, autour d’éditeurs et éditrices, d’écrivaines et écrivains qui interrogent les migrations.

– Un week-end d’hommage à CARTE DE SÉJOUR et RACHID TAHA à Rillieux-la-Pape avec des discussions, concerts, projections, lecture musicales.

– Une grande émission de radio sur les 20 ans de Traces, préparée par Radio Ondaine et Radio Dio et diffusée sur les radios régionales. Enregistrement en direct jeudi avec de nombreux témoins.

En Ardèche sera également enregistrée cette semaine une émission de radio « Femmes, immigration et insertion professionnelle » par Radio M.

– Une visioconférence ce mercredi à 18h sur « La participation des personnes réfugiées », à savoir l’action de faire « avec les réfugiés » plutôt que « pour » les réfugiés, à Clermont-Ferrand. Lien : https://zoom.us/j/92083806286

– De nombreuses autres soirées débats : sur les répercussions du covid (St-Chamond), autour de la mémoire du 17 octobre 61 (Lyon), etc.

– Ainsi que d’autres moments conviviaux tels que le festival « Rencontres sans frontières » (Vernoux en Vivarais), le concert de la Chorale de l’Arc en Ciel International, les soirées théâtre avec les compagnies Waninga et La Nouvelle Fabrique (Villeurbanne) ou à Saint-Marcellin avec Textes en l’air.

– Jusqu’à jeudi, vous pouvez découvrir l’exposition « Images et colonies en France, iconographie et propagande coloniale sur l’Afrique française de 1880 à 1960 » / Groupe de recherche Achac à Saint-Étienne. Il y a aussi d’autres expositions telles que celle de SOS Méditerranée à la Mairie de Grenoble ou « Nous et les Autres » au Musée de la Résistance de Clermont-Ferrand.

– De nombreuses projections telles que les avant-premières « Les Pionniers Africains de Lyon » (Lyon) ou le très beau film « Il Mio Corpo » (Villeurbanne) et deux soirées de courts-métrages à Clermont-Ferrand.

Veuillez trouver ci-après le programme complet et détaillé.

N’hésitez pas à consulter la cartographie des événements de la BIENNALE TRACES :

>>> http://traces-migrations.org/2020/09/11/biennale2020-programme/ <<<

Non classé

30 septembre: nous avons accueilli les marcheurs sans-papiers à Fitilieu

mercredi30 septembre, un groupe de notre association, et d’autres sympathisants, avec le soutien de la Municipalité de Les Abrets en Dauphiné, avons accueilli le groupe de marcheurs partis de Grenoble mardi matin.

Cette belle histoire en quelques photos…

Quelques témoignages:
« Nous avons accueilli Ousman, un jeune homme de 31 ans, originaire du Mali, de Bamako. ça s’est très bien passé. Nous avons échangé sur la route du retour, peu le soir, car il était fatigué et suivait le Ramadan. Mais nous avons pris le petit-déjeuner ensemble. un moment convivial, même si tout a été très vite. » Christèle
« J’ai croisé des personnes étonnantes, des belles personnes. Ces rencontres m’ont interrogée, remuée, bouleversée. Leur souvenir va nourrir ma réflexion pour un bon moment… » (Bernadette)
« J’ai eu beaucoup d’émotions à accueillir ce beau quatuor malien. Leur amitié et leur gaieté nous donnent une belle leçon de vie. Ravie aussi d’avoir rencontré votre équipe. » (Brigitte)
« 

« je voulais juste dire que l’accueil improvisé de Kande et Sissoko mercredi soir a été une fois de plus, une richesse. Nous avons pu échanger au moment du déjeuner. Kande m’a appris que lui en fait était régularisé » par le patronat » : après avoir travaillé et été exploité 10 ans dans différents boulots, il a pu obtenir ses papiers grâce à son travail. Je n’ai pas eu le temps de plus creuser avec lui sur la démarche exacte, toujours est-il qu’il a ses papiers, un CDI un appartement, et qu’il est venu soutenir ses amis jusqu’à Lyon il repart dimanche puisqu’il travaille à Paris. Le temps que je finisse mon déjeuner Sissoko avait déjà fait toute la vaisselle!Dans la voiture ils m’ont dit qu’ils ne savaient pas si Macron allait donner les papiers quand ils allaient arriver à Paris… Je leur ai dit que ce n’était pas si simple que ça mais que c’est en tout cas une belle démarche. » (Praline)

Non classé

19 septembre – 17 octobre 2020: Marche nationale des Sans-Papiers

A l’appel de 19 collectifs de Sans-Papiers, de la Marche des Solidarités, des Etats Généraux des Migrations et de plus de 200 organisations, dont notre association, des Sans-Papiers marcheront à partir du 19 septembre des quatre coins du pays pour atteindre Paris en une grande manifestation le samedi 17 octobre.

 On marche vers l’Elysée !

Acte 1 : Le 30 mai des milliers de Sans-Papiers et de soutiens ont bravé l’interdiction de manifester à Paris et dans plusieurs autres villes.

Dans les jours et les semaines qui ont suivi des dizaines de milliers de personnes ont manifesté contre le racisme et les violences policières.

Acte 2 : Le 20 juin des dizaines de milliers de Sans-Papiers et soutiens ont manifesté à Paris, Marseille, Lyon, Lille, Rennes, Montpellier, Strasbourg et dans de nombreuses autres villes.

Mais Macron n’a eu aucun mot pour les « premierEs de corvée », aucun mot pour les Sans-Papiers, exploitéEs dans les pires des conditions ou perdant leur emploi sans chômage partiel, retenuEs dans les CRA, vivant à la rue ou dans des hébergements souvent précaires et insalubres. Aucun mot pour les jeunes migrantEs isoléEs. Il n’a eu aucun mot contre le racisme, aucun mot pour les victimes des violences policières.

Nous disons qu’une société qui refuse l’égalité des droits aux prétextes de la nationalité, l’origine, la couleur de peau sera de plus en plus gangrénée par le racisme et les violences d’Etat.

Nous disons qu’une société qui accepte l’inégalité des droits, la surexploitation, la répression, l’enfermement, l’expulsion des Sans-Papiers au nom de la crise, sera désarmée face à toutes les attaques sociales.

 Alors nous organisons l’Acte 3 des Sans-Papiers.

En septembre des Sans-Papiers et des soutiens partiront de Marseille, de Rennes, de Toulouse, de Lille, de Strasbourg, Montpellier, Bayonne, Grenoble, Le Havre… de tous nos quartiers, de toutes nos communes et traverseront le pays.

Ces marches convergeront le 17 octobre à Paris pour aller vers l’Elysée.

Parce qu’il s’agit de liberté et de solidarité, nous manifesterons le 17 octobre en hommage à toutes les victimes du colonialisme, du racisme et des violences de la police, en hommage à toutes les victimes des politiques anti-migratoires et des contrôles au faciès.

Parce qu’il s’agit tout simplement d’égalité nous manifesterons pour imposer enfin la régularisation de touTes les Sans-Papiers, la fermeture des centres de rétention et le logement pour touTEs.

Non classé

11 Octobre 2020 à Val de Virieu: Théâtre « Des histoires en mémoire » ….Une belle réussite!

Merci à Christèle, à Aminata et à toute l’équipe du collectif Grain de sable. Et merci à la municipalité de Val-de-Virieu qui nous a accueilli.
La représentation du 11 Octobre a été magnifique. Des moments d’émotion très forts. De beaux textes.
La séance a fait le plein: 75 spectateurs, soit le maximum accepté dans ces conditions « COVID »
>

Pour moi la représentation d’hier a été de grande qualité, sur le fond, sur la forme.
Forte émotion tout le long du spectacle.
Et échanges sympathiques en fin de spectacle.

Non classé

La boucle d’accueil « Welcome » est en place à La Tour du Pin

Nous vous en avions parlé pendant la dernière assemblée générale du 15 février 2020: Une boucle d’accueil de demandeurs d’asile s’est mise en place.
Six familles de La Tour du Pin, Sainte-Blandine, et Cessieu se relaient pour héberger à tour de rôle des demandeurs d’asile qui n’ont pas d’abri pérenne sur Grenoble.
Deux accompagnateurs font le lien entre la personne accueillie et les familles.
Ces demandeurs d’asile sont identifiées par JRS (Jesuit Refugiee Service) en lien avec le Secours Catholique de Grenoble.
La boucle a déjà accueilli 3 personnes:
¤ Thierry, arrivé du Cameroun, qui est resté un mois avant de se voir proposer un hébergement en ATSA (Accueil Temporaire des Sans Abris) à Seyssinet Parisey;
¤ puis Lamine, mineur arrivant de Guinée, qui est resté près de deux mois avant d’intégrer une formation en CAP en internat à Saint-Jean de Bournay.
¤ Yasin , venu d’Afghanistan, est à La Tour du Pin depuis la 28 septembre 2020.

lire ci-dessous l’article du Dauphiné Libéré consacré à cette boucle:

Non classé

Près de 80 millions de réfugiés et déplacés dans le monde en 2019, en cinq graphiques

Le Monde – Publié le 18 juin 2020

Les chiffres du Haut-Commissariat aux réfugiés montrent qu’au cours de la dernière décennie le nombre de personnes déracinées par les conflits et les persécutions a presque doublé. Plus de la moitié des personnes déplacées en 2019 sont restées dans leur propre pays. Elles ont fui un conflit tout en restant à l’intérieur des frontières de leur pays. 5 graphiques très lisibles!